Agence de communication digitale à Lyon

Du concept marketing à la réalisation du site: l’agence de communication digitale parie sur une offre qui associe la création et le développement technologique. Une double compétence qui fonctionne plutôt bien: Emakina fait partie du trio de tête européen des agences indépendantes

Le paysage des agences de communication est en pleine mutation, de nouvelles formes d’agences apparaissent. Le phénomène prend de l’ampleur depuis plusieurs années et cela est notamment dû à la diversification des agences et à la fragmentation des budgets des annonceurs entre ces agences.
Il y a aussi depuis plusieurs années une volonté des annonceurs d’intégrer le service communication au sein de leur structure en créant leur propre agence. Les agences In house ou agence intégrée sont désormais considérées comme de véritables agences de communication.

La relation entre agence et annonceurs évolue

Il y a aujourd’hui plusieurs types de relations entre les agences, les directions marketing et communication et les responsables achat

1/ La dimension conseil de l’agence

L’agence est perçue comme une instance de conseils, elle apporte de la hauteur de vue aux annonceurs.

La fragmentation des budgets des annonceurs crée de nouvelles formes d’agence

Les agences One projet/One team évoluent car elles peuvent aussi être constituées par des salariés de l’entreprise, des freelances ou des consultants recrutés par le service communication de l’annonceur.

Ce nouveau mode d’organisation de l’agence de communication répond à la pression des annonceurs sur l’optimisation des coûts. Cela correspond aussi à la demande des annonceurs à plus de transparence, mais aussi d’intégrer, former et faire collaborer leurs salariés.

Depuis de nombreuses années les annonceurs évoquent la nécessité de faire évoluer le mode de fonctionnement des agences.

Une évolution nécessaire

Le développement des agences de communication intégrées oblige les agences à repenser leur métier, leur fonctionnement, leur relation avec leurs clients en profondeur. Certaines ont déjà compris qu’elles ne pourraient pas combattre la montée en puissance des agences intégrées et tentent de répondre en intégrant les équipes de l’annonceur pendant plusieurs mois ou jours. Cette évolution est nécessaire et accélérée par le digital et l’immédiaté que les annonceurs exigent.

Les marques ont besoin de créer de la préférence de marque, et de l’expérience utilisateur en temps réel et cela au quotidien, les délais sur les livrables ont donc changé. Fini le temps où les annonceurs confiaient l’ensemble de la production à l’agence et celle -ci devait revenir avec un produit fini. Les annonceurs ont besoin d’être impliqués dans la création, ils souhaitent de plus en plus intégrer le consommateur ou d’autres partis prenants comme des influenceurs. Les agences de communication vont devoir ouvrir le processus de création à toutes ces parties.

Les agences de communication intégrées sont-elles limitées ?

Toute agence interne quelle qu’elle soit ne pourra tout faire. Elles vont devoir intégrer à leurs équipes des agences ultraspécialisées sur des problématiques spécifiques et multiplier les interactions entre les différents partenaires. Le rôle des agences « classiques » sera d’orchestrer tous les acteurs dans un fonctionnement de type open source.

Les agences intégrées gèrent de plus en plus leurs opérations digitales pour solliciter ensuite les sociétés de production. Une des principales raisons est la montée en puissance des médias sociaux qui entraine plus de besoin en contenu.

Des structures hybrides verront le jour avec des regroupement de compétences, des experts, des créatifs.